• Prévoyance Libéral

Infirmièr(e) et Kinésithérapeute face au coronavirus, de quelles mesures pouvez-vous bénéficier ?

Mis à jour : avr. 3



Des mesures exceptionnelles ont été prises par la gouvernement afin de soutenir les professionnels paramédicaux.

Les principales mesures sont listées ici.


Des indemnités journalières versées par l'Assurance Maladie :

Plusieurs cas peuvent vous permettent d'obtenir des indemnités journalières versées par l'Assurance Maladie :


-> si vous êtes en arrêt de travail car vous êtes atteint du coronavirus

= vous pourrez percevoir des indemnités journalières (IJ) sans qu'aucun délai de carence ne vous soit applicable conformément au décret n°2020-193 relatif au délai de carence applicable à l'indemnité complémentaire à l'allocation journalière pour les personnes exposées au coronavirus modifié par le décret n°2020-227.


ou

-> si vous devez respecter une période d'isolement (suite à un contact rapproché avec une personne diagnostiquée positivement au coronavirus)

ou

-> si votre confinement est recommandé au regard de votre Pathologie (qu'elle soit une Affection de Longue Durée (ALD) ou pas) considérée à risque selon le Haut Conseil de la Santé Publique (avis publié par le HCSP le 14 mars 2020) :

+ personnes ayant des Antécédents Cardiovasculaires (ATCD) ou ayant eu un Accident Vasculaire Cérébral Invalidant

+ hypertension artérielle compliquée

+ ATCD d'accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie

+ personne ayant subi une chirurgie cardiaque

+ insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV

+ diabétiques insulino dépendants non équilibrés ou présentant des complications secondaires à leur pathologie (de type 2)

+ personnes présentant une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d'une infection virale

+ personnes présentant une insuffisance rénale chronique dialysée

+ personnes avec une immunodépression congénitale ou acquise médicamenteuse (chimiothérapie anti-cancéreuse, immunosuppresseur, biothérapie et/ou une corticothérapie à dose immunosuppressive, infection à VIH non contrôlé ou avec des CD4 inférieurs à 200/mm3 ; consécutive à une greffe d'organe solide, ou de cellules souches hématopoïétiques ; liées à une homéopathie maligne en cours de traitement)

+ personnes avec une immunodépression congénitale ou acquise médicamenteuse (chimiothérapie anti-cancéreuse, immunosuppresseur, biothérapie et/ou une corticothérapie à dose immunosuppresive, infection à VIH non contrôlé ou avec des CD4 inférieurs à 200/mm3 ; consécutive à une greffe d'organe solide, ou de cellules souches hématopoïétiques ; liées à une homéopathie maligne en cours de traitement)

+ malades atteints de cirrhose au stade B de la classification de Child-Pugh au moins

+ personnes présentant une obésité morbide (indice de masse corporelle supérieur à 40 kg/m2 par annalogie avec la grippe A(H1N1)09

+ personnes présentant des insuffisances médullaires et autres cytopénies chroniques

+ personnes ayant des artériopathies chroniques avec manifestations ischémiques

+ personnes ayant une insuffisance cardiaque grave, troubles du rythme graves, cardiopathies valvulaires graves, cardiopathies congénitales graves

+ personnes atteintes de maladies chroniques actives du foie et cirrhoses

+ personnes ayant un déficit immunitaire primitif grave nécessitant un traitement prolongé, infection par le VIH

+ diabétiques de type 1

+ personnes ayant une maladie coronaire

+ personnes présentant une insuffisance respiratoire chronique grave

+ personnes présentant une maladie métabolique héréditaire nécessitant un traitement prolongé spécialisé

+ personnes ayant la mucoviscidose

+ personnes ayant une néphropathie chronique grave, ou un syndrome néphrotique primitif (insuffisance rénale chronique dialysée)

+ personnes ayant une vascularite , un lupus érythémateux systémique, une sclérodermie systémique

+ personnes ayant une polyarthrite rhumatoïde évolutive

+ personnes présentant une rectocolite hémorragique, ou une maladie de Crohn évolutive

+ personnes ayant la sclérose en plaque

+ personnes ayant une spondylarthrite grave

+ personne ayant subi une transplantation d'organe

+ personnes ayant une tumeur maligne ou une affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique

ou

+ les femmes enceintes à partir du troisième trimestre de grossesse

= vous pourrez percevoir des indemnités journalières (IJ) sans qu'aucun délai de carence ne vous soit applicable

ou


-> si vous êtes contraint de rester à votre domicile pour garder votre enfant de moins de 16 ans (atteint par la fermeture de son établissement scolaire ou d'accueil) conformément au décret n°2020-73 du 31 janvier 2020 portant adoption des conditions adaptées pour le bénéfice des prestations en espèces pour les personnes exposées au coronavirus modifié par le décret n°2020-227.

= vous pourrez percevoir des indemnités journalières (IJ) sans qu'aucun délai de carence ne vous soit applicable

L'indemnité journalière (IJ) versée par l'Assurance Maladie pour les professionnels paramédicaux (kinésithérapeute, Infirmièr(e)) dans l'un de ces cas est de :

72€/jour


Comment en bénéficier ?

Si en tant que professionnel de santé, vous vous trouvez dans l'une de ces situations, vous devez impérativement contacter l'assurance maladie :

- par téléphone au 08 11 70 71 33

ou

- vous rendre sur votre espace personnel CARPIMKO ici vous devrez ensuite vous connecter puis vous rendre sur la rubrique "Nous écrire et transmettre des documents" en veillant à insérer votre arrêt de travail ainsi que les circonstances de celui-ci.



Des cotisations URSSAF non prélevées en mars :

Comment effectuer ma demande ?

-> sur le site urssaf.fr, en vous connectant et en vous rendant sur l'onglet "Une formalité déclarative" puis "Déclarer une situation exceptionnelle"

-> par téléphone au 08 06 80 42 09 (gratuit)


L'aide financière mise en place par le Fonds d'Action Sociale

- si vous êtes Infirmièr(e) ou Kinésithérapeute libéral :

-> bénéfice d'aides financière relatives à la santé (prothèses dentaires, appareils optiques, frais d'hospitalisation restant à charge, dépassement d'honoraires, actes non remboursables, financement d'une complémentaire santé)

-> bénéfice d'aides au maintient à domicile, et d'adaptation de l'habitat (aménagements du logement, téléassistance, téléalarme, portage de repas, vidéoloupe)

-> bénéfice d'aides au financement d'un aide ménagère

-> bénéfice d'aides financière pour l'hébergement en maison de retraite

-> bénéfice d'aides financière en cas de circonstances exceptionnelles ( catastrophe naturelle, aide suite à interruption d'activité pour maladie)

-> bénéfice d'aides financière pour les secours divers (dépenses de la vie courante, frais de chauffage, déménagement, loyers, frais d'obsèques)

-> bénéfice d'aides financière au paiement des cotisations (pour les affiliés à la CARPIMKO empêchés de régler leurs cotisations par suite de circonstances exceptionnelles ou d'insuffisance de ressources)

Comment en bénéficier ?

- sur internet dans "Votre espace Personnel" ici, puis dans l'onglet "Nous contacter" en cliquant sur "Autres demandes" puis "FAS"

- par téléphone au : 01 30 48 10 00 (du lundi au vendredi de 8h45 à 12h45, en tapant sur la touche 4 de votre téléphone)

- par courrier à l'adresse suivante : CARPIMKO - SERVICE FAS - 6 Place Charles de Gaulle - 78882 Saint Quentin en Yvelines Cedex


Les cotisations à la CARPIMKO concernant la Retraite et l'Invalidité suspendues :

-> La CARPIMKO a décidé de suspendre tous les versements correspondants aux cotisations Retraite et Invalidité du 15 mars au 30 avril 2020.


-> Aucune pénalité ou majoration de retard ne sera appliquée (jusqu'au 31 mai 2020) pour les cotisations Retraite et Invalité sur les cotisations 2020 ainsi que la régularisation des cotisations 2019.


Il n'y aura pas d'incidence sur vos garanties invalidités décès si vous étiez à jour de vos cotisations au 31 décembre 2019.


NB : les prélèvements des cotisations Retraite et Invalidité du 15 mars au 30 avril 2020 seront reportés en novembre et décembre 2020. Ce report pourra être renouvelé en mai 2020 en fonction de l'évolution de l'épidémie du covid-19.



Un report de l'Impôt généralisé :

si vous êtes travailleur indépendant :

Vous pouvez demander de moduler votre taux mais également de reporter votre prélèvement à la source.

-> sur le site impots.gouv.fr, dans "Votre espace Particulier", puis en accédant à l'onglet "Gérer mon prélèvement à la source"

Les modifications intervenues avant le 22 du mois seront prises en compte le mois suivant.

NB : si vous avez opté pour le prélèvement à la source mensuel vous pouvez modifier votre taux d'un mois sur l'autre, au maximum trois fois ; si vous avez opté pour le prélèvement à la source trimestriel, vous pouvez demander le report d'un trimestre




Sources : impots.gouv.fr, urssaf.fr, CARPIMKO, décret n°2020-193 relatif au délai de carence applicable à l'indemnité complémentaire à l'allocation journalière pour les personnes exposées au coronavirus, décret n°2020-227


  • Prevoyance Liberal
  • Instagram

Tous droits réservés © 2020